Utiliser une caution bancaire pour un prêt immobilier pour quoi faire ?

Vous avez flashé sur un bien immobilier ? Même si vous n’avez pas réuni la somme nécessaire pour l’acheter, vous pouvez demander un prêt bancaire pour financer votre projet. Toutefois, tous les dossiers ne sont pas recevables. Pour mettre toutes les chances de votre côté, utilisez une caution bancaire !

Caution bancaire : c’est quoi au juste ?

Pour réduire le risque de refus, un emprunteur doit présenter un dossier solide à son banquier. La proposition d’une caution lui offre d’ailleurs des avantages non négligeables. C’est une alternative à l’hypothèque. Il s’agit d’un contrat par lequel une tierce personne s’engage à assurer les paiements des mensualités en cas de défaillance de l’emprunteur. Il peut s’agir d’une personne morale (organisme spécialisé) ou physique. Cette option rassure le créancier, car il peut se tourner vers la caution si l’emprunteur ne peut pas respecter ses engagements. Attention ! La situation actuelle de la caution doit lui permettre d’honorer ses engagements. Eh oui, la banque vérifiera ses capacités avant d’accorder le prêt. Si vous voulez faire une simulation de votre prêt immobilier pour connaître votre capacité de remboursement et celui de votre caution, utilisez un outil d’estimation rapide sur Monemprunt.com

Quels sont les différents types de caution ?

Actuellement, on peut distinguer deux types de caution bancaire. La caution simple est la plus courante. Si l’emprunteur manque à ses obligations, la banque devra d’abord prouver l’insolvabilité de ce dernier avant de pouvoir se tourner vers la caution. De la sorte, le créancier n’est en mesure de contraindre la caution à payer que lorsqu’il aura tout tenté pour obliger le débiteur à honorer ses dettes. Par contre, le cautionnement solidaire offre aux établissements financiers une garantie plus solide. En effet, en cas de non-paiement, ils peuvent se tourner directement vers la caution sans suivre des démarches contraignantes. S’il existe plusieurs cautions solidaires, alors le créancier est en mesure de réclamer le paiement entre les différentes cautions.

Bon à savoir !

L’acte de cautionnement bancaire est réalisé par écrit mentionnant le type de caution mis en place. La banque pourra donc réclamer son argent aux cautions en cas d’accident ou de maladie pouvant causer l’invalidité de l’emprunteur. En outre, chaque année, avant le 31 mars, l’établissement prêteur doit envoyer une lettre à la caution indiquant le montant restant dû (capital, intérêts et autres frais inclus). Et, à défaut de paiement de l’emprunteur, la caution sera toujours informée.

Pour clore, pour vous aider à trouver les meilleures conditions bancaires, il ne faut pas hésiter à faire appel à un courtier immobilier. Cet expert vous aidera à monter un dossier en béton, réduisant ainsi le risque de rejet !

Les documents nécessaires lors d’une demande de crédit (récup)
Les documents nécessaires lors d’une demande de crédit