Un crédit sans apport : dans quel cadre de projets ?

Pour concevoir un emprunt, les établissements financiers requièrent toujours une caution ou un apport personnel pour garantir le remboursement de la dette. Toutefois, l’absence d’un apport ne constitue pas un obstacle, il n’exclut pas forcément ceux qui n’ont rien apporté. Solliciter un prêt auprès d’une banque n’est jamais simple, d’autant plus pour un crédit sans apport. Vous devez alors présenter un dossier en béton avec des arguments très convaincants. Pour ce faire, une bonne stratégie de négociation s’impose. Les établissements financiers acceptent de financer des projets sans apport sous certaines conditions et dans divers cadres de projets.

Qu’est-ce qu’on entend par apport personnel ?

Lorsqu’une personne décide d’emprunter de l’argent à un établissement financier, ce dernier lui exige de présenter une somme d’argent qui peut être une épargne ou une rente. Cet apport a pour vocation de payer divers frais liés aux procédures d’achat comme les frais de notaire ou frais de dossier. Généralement, les banques demandent à l’emprunteur de régler ces frais. Cependant, il est possible que la banque s’investisse à 110% dans un projet. Dans ce cas, l’apport personnel n’est pas obligatoire. Dans ce sens, la banque accordera un crédit équivalant à la valeur du bien et les 10% supplémentaires seront dédiés aux divers frais rattachés aux procédures d’achat.

Crédit sans apport : quel cadre de projets ?

Dans le cadre du crédit sans apport, la nature du projet n’est pas une importance pour les établissements financiers. De ce fait, crédit à la consommation ou crédit immobilier, l’emprunt est envisageable tant qu’une étude de faisabilité est possible. S’il s’agit d’un crédit immobilier sans apport, la banque demande beaucoup de pièces justificatives à l’emprunteur et le délai de traitement du document prend un peu plus de temps que les autres prêts. Octroyer un crédit sans apport est très difficile. Aussi, il faut solliciter le service d’un courtier ou d’un mandataire. Ces personnes ont effectivement le potentiel de négocier avec les établissements spécialisés.

Les meilleurs arguments pour obtenir un prêt sans apport

Pour augmenter vos chances de décrocher un prêt sans apport, vous devez vous montrer très convaincant. Mais avec quels arguments ? Pour celui qui vient de se construire sa vie, par exemple, le simple fait de dire qu’il est encore jeune et n’a pas encore eu le temps de faire des épargnes ne va pas convaincre sa banque sur sa crédibilité. Misé plutôt sur votre situation professionnelle. Démontrez-leur votre capacité d’honorer vos dettes. Les établissements financiers n’auront aucun mal à accorder votre demande s’ils ont une telle garantie. Peu importe votre situation, tant que votre situation financière demeure stable, il y a toujours de fortes chances que votre demande de crédit soit accordée.

Prêt immobilier, le montant idéal de l’apport (récup)
Taux révisables et taux variables : comment ça marche ?