Prêt immobilier, le montant idéal de l’apport

Devenir propriétaire est un objectif à long terme pour beaucoup de Français.

Cette perspective conduit forcément l’aspirant-propriétaire à s’interroger sur le financement du projet et notamment sur le niveau d’apport nécessaire pour obtenir le prêt bancaire souhaité.

La banque va prendre en compte de nombreux paramètres afin de vous accorder ce prêt, parmi lesquels :

– le montant de l’acquisition.
– le montant de votre apport personnel.
– vos revenus et leur pérennité dans le temps.
– la durée du prêt.
– votre profil personnel (âge, stabilité de situation).
– votre ratio d’endettement.

Ce dernier point représente l’ensemble de crédits que vous supportez; en théorie, il doit être inférieur à 33% de vos revenus. Plus ce ratio est bas, meilleur sera votre dossier.

Concernant l’apport personnel, il n’y a pas de règle absolue, ce qui veut dire qu’un dossier sans apport peut théoriquement être accepté mais dans la pratique, c’est rarement le cas.

Votre apport est évalué en pourcentage du montant de l’acquisition, si votre apport est de 50.000 Euros pour un projet de 100.000, il représentera ainsi 50%.

Le banquier vise à évaluer les risques pris en vous accordant un prêt et à les minimiser; ainsi un apport élevé signifiera un moindre montant à rembourser et donc moins de risque pour la banque, c’est un élément très positif.

Très concrètement, en général, un apport minimum de 10% sera demandé par la banque, un apport de 20% sera considéré comme satisfaisant et comme très bon au-delà de ce niveau. Il n’est pas utile de proposer plus de 30% !

Comme mentionné précédemment, le niveau d’apport est un élément d’appréciation important pour le banquier mais ce n’est qu’un parmi d’autres.

Ainsi un jeune diplômé identifié comme très prometteur peut espérer obtenir un premier prêt avec un apport quasi-nul, la banque étant heureuse de compter un futur « CSP+ » parmi ses clients. Par opposition, une personne dont l’apport est élevé mais dont les revenus sont faibles et irréguliers aura moins de chance de voir son dossier validé.

Ainsi, si votre dossier comprend un apport personnel significatif (>20%), des revenus réguliers et supérieurs à 3 fois le montant de vos crédits cumulés et un bien acheté à un prix raisonnable, celui-ci sera très probablement accepté par la banque à de bonnes conditions de taux.

Les documents nécessaires lors d’une demande de crédit (récup)
Les documents nécessaires lors d’une demande de crédit